Itinérance et réduction de la pauvreté

Les Monctonniens et les Monctonniennes savent que de plus en plus de gens vivent dans l’itinérance ou sont logés dans des conditions de pauvreté. Il s’agit d’une situation complexe, pour laquelle il n’existe pas de solution miracle. Il faut plutôt adopter une approche d’esprit communautaire, en mettant en place les services d’accompagnement nécessaires pour soutenir cette population vulnérable, ce qui permettra de créer l’environnement propice grâce auquel nous pourrons aider plus de citoyens à mieux vivre dans notre ville exceptionnelle.

« Qui fait quoi? »

Il s’agit d’une question que l’on pose souvent. Vous trouverez sur cette page Web beaucoup d’information pour y voir clair (consultez la section FAQ située à la droite). En règle générale, les services sociaux (dont le soutien apporté aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale et qui ont des dépendances) sont la responsabilité du gouvernement provincial.

« Qu’est‑ce qui explique l’itinérance? »

Ce n’est pas toujours ce que vous pensez… Comme le montre le graphique à la droite, au Nouveau-Brunswick, plus de 35 % des sans-abri le sont devenus à cause de conflits familiaux ou de la violence conjugale.

« Un cycle vicieux »

Le saviez‑vous? Sans la carte d’assurance maladie, personne n’a accès à l’aide médicale ou à des ordonnances. Sans adresse, personne ne peut obtenir de carte d’assurance maladie. Et sans domicile fixe, personne ne peut obtenir d’emploi non plus. Imaginez la situation de ceux et de celles qui tâchent d’améliorer leur sort et qui doivent surmonter ces obstacles de taille!

« Des organismes qui améliorent le sort d’autrui »

Onze organismes locaux font partie de l’Équipe d’examen de l’évaluation des logements (ÉEÉL), qui passe en revue les besoins des clients, détermine le niveau de l’aide à apporter pour les loger et dirige les intéressés vers les programmes pertinents. Depuis 2016, plus de 150 personnes ont été réinstallées dans de meilleurs logements!
Pour en savoir plus : Comité directeur des sans-abri du Grand Moncton.

Le rôle de la Ville

La Ville de Moncton verse des subventions et offre d’autres formes d’aide à différents organismes qui dispensent des repas, des refuges temporaires et des services sociaux, entre autres. Dans le budget de 2019, les subventions totalisent 468 000 $.

Le choix de logement et le caractère abordable de ce dernier constitue un pilier fondamental dans le Plan d’inclusion sociale de la Ville : https://www.moncton.ca/fr/guides-de-moncton-inclusion-sociale/choix-de-logement-et-caractere-abordable.

Les Monctonniens et les Monctonniennes savent que de plus en plus de gens vivent dans l’itinérance ou sont logés dans des conditions de pauvreté. Il s’agit d’une situation complexe, pour laquelle il n’existe pas de solution miracle. Il faut plutôt adopter une approche d’esprit communautaire, en mettant en place les services d’accompagnement nécessaires pour soutenir cette population vulnérable, ce qui permettra de créer l’environnement propice grâce auquel nous pourrons aider plus de citoyens à mieux vivre dans notre ville exceptionnelle.

« Qui fait quoi? »

Il s’agit d’une question que l’on pose souvent. Vous trouverez sur cette page Web beaucoup d’information pour y voir clair (consultez la section FAQ située à la droite). En règle générale, les services sociaux (dont le soutien apporté aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale et qui ont des dépendances) sont la responsabilité du gouvernement provincial.

« Qu’est‑ce qui explique l’itinérance? »

Ce n’est pas toujours ce que vous pensez… Comme le montre le graphique à la droite, au Nouveau-Brunswick, plus de 35 % des sans-abri le sont devenus à cause de conflits familiaux ou de la violence conjugale.

« Un cycle vicieux »

Le saviez‑vous? Sans la carte d’assurance maladie, personne n’a accès à l’aide médicale ou à des ordonnances. Sans adresse, personne ne peut obtenir de carte d’assurance maladie. Et sans domicile fixe, personne ne peut obtenir d’emploi non plus. Imaginez la situation de ceux et de celles qui tâchent d’améliorer leur sort et qui doivent surmonter ces obstacles de taille!

« Des organismes qui améliorent le sort d’autrui »

Onze organismes locaux font partie de l’Équipe d’examen de l’évaluation des logements (ÉEÉL), qui passe en revue les besoins des clients, détermine le niveau de l’aide à apporter pour les loger et dirige les intéressés vers les programmes pertinents. Depuis 2016, plus de 150 personnes ont été réinstallées dans de meilleurs logements!
Pour en savoir plus : Comité directeur des sans-abri du Grand Moncton.

Le rôle de la Ville

La Ville de Moncton verse des subventions et offre d’autres formes d’aide à différents organismes qui dispensent des repas, des refuges temporaires et des services sociaux, entre autres. Dans le budget de 2019, les subventions totalisent 468 000 $.

Le choix de logement et le caractère abordable de ce dernier constitue un pilier fondamental dans le Plan d’inclusion sociale de la Ville : https://www.moncton.ca/fr/guides-de-moncton-inclusion-sociale/choix-de-logement-et-caractere-abordable.

Avez‑vous une question à laquelle nous n’avons pas répondu dans la FAQ à droite?

Il suffit de taper votre question ici, et les administrateurs du site y donneront suite, confidentiellement ou publiquement, selon le contexte.

Une adresse électronique valide est requise.

Important :
Vous ne devez pas déposer des plaintes (506-853-3333) ou signaler des urgences (9-1-1) avec cet outil.

Posez votre question ici!

Ajax loader transparent
Vous n'avez pas reçu de confirmation?
On dirait que vous êtes déjà inscrit, s'il vous plaît fournir le mot de passe. Vous avez oublié votre mot de passe ? Create a new one now.
Soyez le premier à poser une question